Offcanvas Info

Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Al la3b belmegloub

Ajouter aux favoris
Ajouté 08-02-2020 16:58:42
Publié par

Description

ALGERIE : al la3b belmegloub

Un dicton populaire kabyle dit : «  EWTHITH GHA FIRDHENE AKENE ADHITSOU THIMZINE» ce qui donne :

En derja : « A3TIH TRIHA A3LA EL GUEM’H BACH YENSA EL CH’3IR »

En français : « PUNIS LE CAR IL DEMANDE DU BLE POUR QU’IL OUBLIE L’ORGE » 

C’est l’histoire d’un paysan qui travaillait ses champs avec un mulet qu’il nourrissait normalement et a qui il donnait du blé de temps a autre pour le récompenser.

Le mulet commença à prendre gout au blé et a bouder de plus en plus sa nourriture habituelle et bon marché alors le paysan se dit si ça continue ainsi ce sacré mulet va finir par bouder le blé et me réclamer de l’orge encore plus cher.

Après mure réflexion, le paysan décida d’espacer, raréfier et diminuer les rations de blé et de surtout corriger le mulet avec une « treha ta3 kleb » à chaque fois qu’il en réclamait.

Le mulet finit non seulement par oublier l’orge mais par être extrêmement docile et reconnaissant a son maitre les très rares fois ou il lui donnait du blé.

Au vu des événements politiques dans notre pays depuis une année suite a la révolution pacifique du peuple, c’est exactement cette stratégie que le pouvoir mafieux de la JUNTE MILITAIRE des GININARS a adopté avec le «  Hirak » et force est de constater que ça lui réussit plutôt bien.

Je sais trés bien qu’en disant cela, certains esprits angéliques et bien pensants se revendiquant « Hirakistes pures et dures » et dépositaires de la marque qui ne veulent surtout pas se voir réclamer plus d’efforts et de sacrifices que ce qu’ils daignent consentir actuellement a travers les « ballades-bol d’air » des marches ou rassemblements hebdomadaires ne vont pas manquer l’occasion de me « tomber dessus » en poussant des cris de vierges effarouchées et en m’accusant d’atteinte au « moral des troupes » et autre défaitisme.

En effet après une année, un constat a froid et loin de tout angélisme ou laxisme me pousse a dire que le pouvoir après avoir mis un genoux a terre suite a la formidable pression populaire inespérée du début de la révolution a réussi a se relever et commence a reprendre le dessus petit a petit.

Afin d’argumenter ma présente réflexion je me dois de me poser les questions suivantes :

  1. QUE VOULONS-NOUS ?
  2. OU EN SOMMES-NOUS ?
  3. QUELS SONT LES ACQUIS ET LE RESTE A CONQUERIR ?
  4. QUE FAIRE DE PLUS A L’AVENIR ?

Je vais tenter modestement et selon mes propres réflexions d’apporter les réponses a ces questions.

01 Le peuple Algérien en lançant sa révolte contre l’humiliation du 5iem mandat le 16 février a Kherrata, depuis le 22 février sur tout le territoire national et dans la diaspora a dit a travers le jeune Sofiane «  yetnehaw ga3 » c'est-à-dire récupérer son indépendance confisquée en 1962 par l’armée des planques des frontières qui dirigeait le pays en s’abritant derrière les vitrines civiles successives qu’ils installaient.

Ses revendications principales sont :

  • Un état civil et pas militaire.
  • Un état démocratique et social à instaurer a travers un processus de transition et constituant avec des institutions civiles réellement choisies et élues par le peuple.

02Certes le régime dictatorial et militaire a été ébranlé dans un premier temps ce qui l’a poussé devant la détermination du peuple à destituer dans l’urgence et la précipitation sa vitrine civile Bouteflika.

Se mettre pour la première fois depuis 1962 au devant de la scène en assumant ouvertement son rôle de pouvoir réel. Ceci est l’un des plus grand acquis de la révolution au coté de la reconquête de la rue et des espaces publiques qui auraient du être suivis logiquement par la restitution du pouvoir, de sa souveraineté au peuple et par la rentrée définitive de l’armée dans les casernes en se limitant a ses seules prérogatives constitutionnelles.

Au lieu de cela, nous assistâmes a une reprise en main de l’armée avec une main de fer sous un gant de velours par petites touches répressives successives et de réduction des libertés individuelles et collectives chèrement acquises.

Pour rappel je citerai dans l’ordre chronologique certains de ces faits marquants :

  • Jeunes filles arrêtées arbitrairement et dénudées au commissariat de beraki.
  • Assassinat du jeune Remzy par la police et du Dr Fekhar en prison.
  • Interdiction du tunnel des facultés, de la grande poste et de certaines rues d’Alger obstruées pour réduire les espaces de marche.
  • Blocage des accès a Alger.
  • Interdiction illégale du drapeau Amazigh, incarcération et condamnation des porteurs de ce drapeau.
  • Arrestation et condamnation illégales de dizaines de « hirakistes » et de certaines figures emblématiques de la révolution.
  • Black out total de la quasi-totalité des medias sur la révolution et les opposants.
  • Réduction de plus en plus du créneau horaire des manifestations du mardi et du vendredi a l’aval (avant le début) et a l’amont (a la fin des marches) en opérant des arrestations aléatoires sur des groupes ou individus isolés.
  • Entrée en lice de Baltagias pour empêcher les marches dans certaines wilayas de l’intérieur.
  • Stigmatisation de la Kabylie et l’apparition du terme «  zouaves » diffusé même sur la télé publique ainsi que du projet «  zéro kabyle »
  • Intimidations des hirakistes et plus particulièrement des femmes pour les éloigner des marches.

Résultat des courses on en est arrivé a nous éloigner de nos revendications de départ symbolisées par le « yetnehaw ga3 » pour dissiper l’essentiel de notre énergie a « implorer » des mesures de détente du pouvoir qui consiste en la libération de détenus-otages injustement incarcérés et a la reconquête des espaces illégalement perdus.

Aujourd’hui des discours défaitistes et participationnistes apparaissent de plus en plus et appellent a accepter le fait accompli en disant que le hirak n’a servi a rien après une année en disant par exemple qu’il faut aller a la conquête des mairies aux prochaines élections du pouvoir mafieux, oubliant que cela fait 32 ans que l’on va aux « élections » avec cette même mafia sans rien pouvoir changer.

On en arrive jusqu'à voir un «  demokhrate », Mr Djilali pour ne pas le nommer, courir aux consultations du berzid-ane potiche de la JUNTE MILITAIRE des GININARS et en ressortir en inversant l’un des principes fondamentaux et universels de la justice en disant que « c’est aux détenus de prouver leur innocence et pas a la justice de prouver leur culpabilité »

Suivi par un « douktour » islamiste, Djabellah, qui clame que le slogan « dawla madaniya matchi 3askaria » est laïque et français.

On marche sur la tète !!

La stratégie du «  mulet et de l’orge » qu’a adopté le pouvoir mafieux a réussi et lui a permis de réinstaller une autre vitrine civile a travers un passage en force « électoral » le 12/12. Ainsi la junte militaire a repris sa place de derrière le rideau en continuant à diriger dans l’ombre tout en gérant ses affaires mafieuses comme depuis 1962. Tout ca pour ca ! Je suis tenté de dire.

03Tout ce qui précède étant dit, il ne faut surtout pas nier les acquis de la révolution que sont :

  • La sortie du peuple Algérien de sa longue léthargie par la prise de conscience collective et individuelle à travers une formation politique continue depuis une année pour toutes les générations.
  • La mise à nue a l’échelle planétaire du pouvoir réel et dictatorial de la junte militaire.
  • La reconquête de la parole et des espaces publiques par le peuple.
  • Le rejet massif des discours haineux, racistes ou de division et l’unité du peuple Algérien.

04Il apparait clairement que le pouvoir mafieux a repris du poil de la bête et que les marches bihebdomadaires du vendredi, mardi ne suffisent plus a faire tomber ce régime.

Aussi il est urgent qu’un débat au sein du hirak s’instaure pour inventer d’autres formes de luttes afin d’augmenter la pression sur le pouvoir et le forcer a venir a la table des négociations le plus tôt possibles afin d’épargner a notre chère Algérie d’autres échecs et turpitudes dans un monde en mutation qui avance a la vitesse de la lumière.

Pour ma part j’ai donné mes propositions dans mes précédente réflexions-contribution ici même sur AWH consistant en l’occupation continue de 4 grandes villes du pays jusqu'à satisfaction de nos revendications, combinée a la stratégie du NAME SHAME & BLAME.

D’autres proposent la compagne « ma enkheles’ch » consistant à faire la grève des factures et des impôts divers.

Je suis preneur de toute initiative pacifique pouvant affaiblir ce pouvoir mafieux et accélérer sa chute.

CONCLUSION :

Certes plus rien ne sera plus jamais comme avant la révolution pacifique de février dernier mais nous n’avons pas encore atteint nos objectifs du moment que nous n’avons pas encore enterré le 5iem mandat du pouvoir mafieux.

Aussi la révolution pacifique doit absolument continuer plus que jamais mais il n’est pas interdit, dans un souci d’efficacité et de gain de temps précieux, de se remettre en cause et réfléchir a d’autres formes d’actions pacifiques a envisager afin d’édifier une nouvelle Algérie Algérienne dont nous rêvons toutes et tous.

Merci, Sahitou, Thanemirth de prendre le temps de me lire aussi nombreux sur AWH

Cordialement a toutes et tous.

EPILOGUE :

Comme toujours pour finir par une note détente je partage avec vous une musique bien de chez nous faite par des femmes de chez nous capables d'innover et de "mettre le feu" si leurs génie n'est pas brimé:

 

 

Suivi par une musique du king Jah love pour aider les tomates et les concombres de notre ami Dieu a pousser sous le soleil de Floride :)

 

Enjoy !

 

Détails de l'Article

ID de l'Auteur: 51
Affiché: 43824
Expire: 08-02-2021 01:00:00

Commentaires

Custom Banner